Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021-04-09T21:25:20+02:00

Chroniques d'une tortue encloisonnée J-06

Publié par Estelle Lang Trommenschlager

Chroniques d’une tortue encloisonnée

J-06

 

Il y a quelques années, je me suis mise à la course à pieds. Puis y a eu le cancer. Et la peur de reprendre la course à pieds, parce que… parce que quoi déjà ? Les kilos gagnés pendant les pauses gâteaux des chimios, le souffle court, les douleurs, la fragilité psychologique… Mais l’envie était là. Et puis je suis tombée sur un groupe de coureurs sur Facebook : « Courir dans le 68 ». Je suis allée voir ce qui se racontait, et j’y ai trouvé de la bienveillance, un échange entre les sportifs et les amateurs, les débutants et les avertis, les runneurs du dimanche et ceux qui grimpaient sur tout ce qui ressemblait à une montagne. Je me suis présentée comme souhaitant reprendre la course tout en ayant jamais été une grande sportive, et en étant inquiète de me blesser. J’ai demandé des conseils ? Je me suis retrouvée entourée de nouveaux compagnons de route, qui m’ont apporté infiniment plus. Début d’une aventure incroyable.

Avril 2016, poussée par ces belles rencontres, je prends mon premier dossard pour une course à ma portée.  Je crois…  J’espère ? 2km sur route. Ca peut sembler risible, mais j’en ai chié. Je ne me suis pas arrêtée, mais j’ai bien cru que je ne m’en remettrais pas. Le lendemain, grisée par cette première expérience, je m’inscrivais sur une course de 5km ayant lieu 1 mois plus tard. Crise de courage… Ca m’arrive…

Et puis je les ai enchainées. Les 5km solidaires, souvent roses, parfois juste pour le fun, des courses colorées, des courses à obstacles… Chaque fois, je partais en queue de peloton, parce que j’avais peur de me laisser entrainer par les premiers, et de partir trop vite. J’y ai mis de la concentration, de l’énergie, de l’inquiétude, et surtout, surtout, beaucoup de fierté à chaque fois que je passais la ligne d’arrivée.

Je courais contre mon cancer, et contre LE cancer. Et pour diminuer les risques de récidive.

Et puis j’ai rencontré Pascaline. Elle n’avait pas de cancer. Mais elle aussi se battait déjà, alors qu’elle dépassait à peine les 40 ans, contre un autre fléau : Parkinson. Quand on pense à la maladie de Parkinson, on imagine souvent des personnes âgées avec la main qui tremble, mais c’est bien plus que ça. C’est une véritable cochonnerie qui empêche ton cerveau de communiquer correctement avec tes membres, et quand tu donnes un ordre, personne ne t’obéit. Ca te donne une démarche toute raide quand tu es à distance de ta prise de traitement, et le sentiment que tu trimballes avec toi une armure et celle de ton cheval. C’est une maladie qui évolue avec le temps, et pas dans le bon sens.

Pascaline courait contre son Parkinson, et contre LE Parkinson. Pour ralentir la progression.

On s’est retrouvé à plusieurs reprises sur des courses. Chacune courant avec dans le cœur, l’autre et sa cause.

Ce weekend, je suis fière de vous annoncer que je vais parcourir 10km pour soutenir l’association de Pascaline : « Vivre avec Parkinson »

Mais je suis encore plus fière de vous dire que je serai entourée de mon mari, et de mes 2 filles ainées. Un défi en famille, un challenge pour nos grandes, qui n’ont jamais parcouru une si grande distance.

Il ne sera nullement question de battre un record de vitesse. Il n’y aura pas de compétition, ni entre nous, ni avec les autres coureurs. Non, nous allons courir main dans la main (enfin pour moi ce sera en wifi, j’ai toujours pas le droit au fil), et nous faire plaisir, tout en prenant soin de notre santé, et en partageant un moment merveilleux en famille.

Dimanche, nous courrons pour Pascaline, mais pas que. J’emmène avec moi, ma chère Dany. Et tous les autres qui souffrent de cette maladie.

Et si jamais vous ne savez pas quoi faire, et que vous aussi vous avez envie de partager un super moment en famille, vous pouvez vous inscrire pour courir, marcher, faire du roller ou de la trottinette, en soutenant une belle cause, sur 2, 5 ou 10km !

Et puis, comme ça vous serez déjà chauds pour la semaine prochaine, remettre le couvert, et courir pour faire connaître GENETICANCER 😊

Allez, comme je suis super sympa, je vous facilite la tâche et je vous donne les liens pour avoir votre dossard !

 

Vivre avec Parkinson du 9 au 11 avril 2021 :

https://www.le-sportif.com/CalendarDetail/CalendarDetail.aspx?EventID=175240

 

Course GENETICANCER les 17 et 18 avril 2021 :

https://www.le-sportif.com/CalendarDetail/CalendarDetail.aspx?EventID=176306

 

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog