Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021-04-03T18:58:16+02:00

Chroniques d'une tortue encloisonnée J-13

Publié par Estelle Lang Trommenschlager

Chroniques d’une tortue encloisonnée

J-13

 

8h30. Pas un bruit. Il fait beau, encore. Pour combien de temps ? Mon portable clignote : c’est un message de Faustine. Oui, elle a 8 ans et demi et déjà un téléphone. Et oui, j’avais dit pas avant le lycée pour les grandes qui l’ont eu en 6è, et pas avant la 6è pour Faustine qui l’a eu… ben quand elle a commencé à devoir faire ses trajets à pied, seule, et rentrer, seule. Ce n’est pas le sujet. C’est un message de Faustine qui me dit : « Tu me manques ». Avec un smiley qui pleure. Rien d’autre. Et oui, rien que pour ça, eh bien je suis contente qu’elle ait un téléphone.

8h45, je suis habillée, mes baskets aux pieds, je réponds : « j’arrive, je vais courir et on se verra ensuite dans le jardin de maminou ».

Dur dur de mettre les jambes en route. Mais mon bébé m’appelle. Et puis Mika dort encore. Et puis même s’il était réveillé, on joue à « suis-moi je te fuis, fuis moi je te fuis aussi »… Alors tant qu’à faire…

Presque 5km de footing plus tard, je trouve ma puce jouant dans le jardin, avec un sourire qui part de l’oreille gauche, fait tout le tour de la tête et revient à l’oreille droite. Elle sert les bras contre son cœur, mimant un énorme câlin. Je fais de même. Je m’assois sur l’escalier, et elle sur un petit banc un peu plus loin, pour qu’on puisse bavarder. Elle a grandi, ma puce. Voilà ce que c’est, de les abandonner chez les grands parents : ils sont bien nourris, bien traités, et hop, ils poussent comme des champignons !

Je reste seulement une dizaine de minutes, mais je sens que c’est de ça dont elle avait besoin. Réaliser que si elle appelle, on fera tout pour accourir. Et elle me laisse repartir. Quand je m’éloigne, je l’entends reprendre ses bavardages avec son petit lapin en peluche, et Dieu sait quelles autres créatures encore.

Moi aussi, j’ai rechargé mes batteries à son contact, même sans fil. Le wifi fonctionne très bien, finalement, même si ça ne sera jamais pareil qu’un énorme hug. Je reprends la route du retour, en élargissant un peu, histoire de boucler mon objectif de la semaine de 25km. Pour être certaine que le calcul soit bon, je compte : 5km, + 6km, + presque 6km, ça fait 17, me reste 8 et c’est bon.

J’arrive chez moi, toute fière, et je synchronise ma montre avec mon téléphone pour constater que… je suis à 24,9km et non 25 !!! Ah bravo ! Le presque 6km m’a mis dedans… Eh bien tant pis, j’y retournerai demain !

Demain, c’est Pâques. Alors, comme tous les ans, je fais des Lamalas pour toute la famille. Quoi ? Des Lamalas ? Ce sont des agneaux de Pâques en biscuit génoise. Oui, c’est méga bon. Une tuerie. Non, ils n’auront pas mal. Donc, je me mets au boulot, et je prépare mes petits agneaux deux par deux. Jusqu’à en obtenir 10. Qui seront distribués par les filles, parce que moi… je ne peux pas. Alors je prépare aussi des petites étiquettes pour chacun. Et Mika râle parce que j’aurais au moins pu en rater un, et qu’on l’aurait mangé cet après midi avec le café. Haha, bien essayé ! Mais non, comme tout le monde, tu attendras demain !!!

Et puis, je me suis rappelée que je n’avais pas fait tourner de machine de linge depuis… eh bien… depuis… je ne me souviens même plus. Pas d’enfants, pas de linge. Mais presque plus d’affaires de sport, donc je m’y suis quand même collée. La première fois je pense que je fais une demi charge. Mes enfants me manquent, je ne suis JAMAIS à jour dans mon linge, et là, il est plié et rangé.

Pas de boulot, premier jour de pas de régime, je me décide à cuisiner un bon petit repas. Du filet de canard, sauce miel et thym, avec des légumes grillés. Ca m’a pris un peu de temps, je me suis fait vraiment plaisir, j’étais super contente de passer la journée dans la cuisine. Comme Mika était beaucoup dehors, j’ai même parfois retiré mon masque. Mais par précaution, et parce que les agneaux ont vocation à être exportés, j’ai quand même cuisiné avec. Soit. Ce repas de midi était digne d’un repas de fête.

Sur la fin de l’après-midi, j’ai commencé à tourner en rond. Comme une toupie. J’ai préparé les petits Lamalas, du linge de rechange pour Elise, quelques affaires d’école pour Faustine. Tout était dans l’entrée, prêt à être donné lorsque les filles passeraient, après la messe du samedi Saint.

L’heure passe, le couvre-feu approche, et puis, vers 18h50, j’ai aperçu Chloé qui arrivait, seule et masquée, portant le ravitaillement d’œufs pour pouvoir continuer à cuisiner, et qui venait récupérer ce que j’avais préparé.

J’étais contente de la voir. J’étais contente, mais elle devait repartir. J’étais contente mais je ne pouvais pas la toucher. Elle est repartie comme elle est venue. Je suis sortie sur le pas de la porte et tout ce que j’ai trouvé à dire c’est… « Ben… Passe de belles fêtes de Pâques » ! Mais j’avais pleins d’autres choses que je voulais lui dire. Je voulais lui demander comment allait Elise ! Savoir si elles avaient passé une bonne journée ? Et si elles avaient besoin de quelque chose, si je pouvais leur préparer des affaires, ou bien…

J’ai de la chance. Mes parents les ont accueillies, et elles sont là-bas comme chez elles. Chez leurs autres grands parents, c’est pareil. Elles vont voir leurs cousines, et passer de chouettes moments. Et puis, elles recevront du chocolat ! Puis quand elles rentreront, je leur donnerai celui qui est toujours dans ma chambre, auquel je n’ai pas (encore) touché. Mais ça m’a fait bizarre de me dire que cette année, on sera tout seuls chacun dans notre coin, sans ces petits bouts de nous pour égayer nos journées.

Hauts les cœurs ! On est loin d’être les seuls à être séparés. Et encore une fois, on fait ce sacrifice pour que le meilleur reste à venir. Mais ouai, ce soir, j’ai fait 24,9km, me manque 100m pour atteindre mon objectif. Et me manque aussi quelques kilos d’amour à câliner de tout mon cœur.

Allez, à demain ! Pour remonter le moral des troupes, ce soir c’est raclette !

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog